Limay Fêtes

Limay Fêtes Donation

Repas solidaire à Limay : « C’est une manière de leur dire qu’on les a dans le cœur »

Elisabeth Gardet – 14 janvier 2018, 17h03
Limay, ce dimanche. L’événement a rassemblé les familles hébergées à Magnanville, les commerçants et les associations partenaires du mouvement.

Une vingtaine de bénévoles, comme Nabila Naciri, ont organisé un repas ce dimanche, en faveur des enfants et des familles accueillis au centre d’hébergement de Magnanville.

Ils virevoltent au milieu des ballons de baudruche, dans la salle de réception. Ce dimanche après-midi, le repas organisé en faveur des enfants et des familles du centre d’hébergement de Magnanville a réuni plus de 200 personnes, au « Palais des Noces », à Limay.

L’initiative revient à l’association Au cœur de la fraternité, née cet été à Mantes-la-Jolie. Une vingtaine de bénévoles, les commerçants et les associations partenaires du mouvement (Secours catholique, Emmaüs, Ligue des Droits de l’homme et association de solidarité avec tous les immigrés) ont partagé le repas avec les familles logées dans l’Hôtel Formule 1 de Magnanville, dont la transformation en centre d’hébergement d’urgence est en cours. Il accueille des migrants et des familles en difficulté.

Depuis cet été, les 45 bénévoles de l’association Au Cœur de la fraternité y proposent un accompagnement social quotidien. De l’aide aux devoirs, des cours de langue, des sorties culturelles, des conseils juridiques… « Nous complétons l’action des travailleurs sociaux qui sont déjà à pied d’œuvre au sein de cette structure naissante, explique Nabila Naciri, bénévole et responsable du pôle formation au sein de l’association. Chaque semaine, nous proposons aussi une aide alimentaire et des vêtements issus de dons ».

L’association a été créée en juillet par Radija Saci


-

Limay, ce dimanche. Radija Saci (à gauche), présidente de l’association et Nabila Naciri, bénévole. LP/E.G. Conçue pour plaire aux enfants, avec un spectacle de danse et des animations proposées par un clown, la journée de dimanche visait aussi à envoyer un message à ces familles. « C’est une manière de leur dire qu’on les a dans le cœur. Et que ça ne fait que commencer », souligne Nabila. Formatrice et conseillère en insertion, cette mère de famille s’est engagée dans l’association pour « mettre ses compétences à disposition ». « Je connais ce public, sa fragilité, ses difficultés. Alors je suis là », résume-t-elle.

« Nous travaillons tous dans le même sens, avec un effort commun pour défendre ce que doit être l’accueil inconditionnel. Les associations du Mantois se soutiennent mutuellement dans cet objectif », souligne Alain Boudou, président de la section de la Ligue des Droits de l’homme, à Mantes-la-Jolie, qui participait à la fête.

Depuis sa création, Au Cœur de la fraternité organise aussi des maraudes à Paris, pour venir en aide aux SDF et aux migrants. « Aujourd’hui, ce sont eux qui ont besoin de nous. Demain, ça peut être l’inverse », martèle Radija Saci, fondatrice et présidente de l’association.

Au Cœur de la fraternité lance un appel aux bénévoles qui souhaiteraient s’investir dans les maraudes à Paris et dans les collectes alimentaires organisées à Mantes-la-Ville et à Buchelay. Contact : 06.24.69.53.14.

Limay Fêtes Images